Ressources

Accélérer la transtion énergétique

Quelques éléments de contexte

La « Transition Energétique » est un terme que l’on entend beaucoup et qui résulte de la nécessité de repenser tout l’écosystème autour de notre gestion de l’énergie. En effet, ce n’est plus à démontrer ce domaine a un effet néfaste sur l’environnement et le climat comme l’assurent de nombreux organismes comme le GIEC (Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat).
Arrivée progressivement dans les esprits ces dernières années, la transition énergétique prend aujourd’hui une place importante sur la scène politique et fait partie intégrante des 17 Objectifs de Développement Durable adoptés par les Nations Unis (ces deniers sont par ailleurs les piliers fondateurs de la démarche Agenda 2030 reprise par le Syndicat).

Les 17 Objectifs de Développement Durable adoptés par les Nations Unies

La France s’est engagée sur la trajectoire de la transition énergétique et l’a manifesté par la publication de la Loi relative à la Transition Energétique pour la Croissance Verte en 2015. Cette dernière a donné naissance a des feuilles de route comme la SNBC (Stratégie Nationale Bas Carbone – 2015) ou la PPE (Programmation Pluriannuelle de l’Energie – 2016, révisée en 2018) et a donné le pouvoir aux territoires, échelle jugée cohérente pour la gestion de cette problématique. Ainsi chaque région est cheffe de file de sa transition et les communes et intercommunalités se retrouvent compétentes pour agir. Ces outils politiques sont complétés par de nombreux scénarios comme ceux proposés par Négawatt ou l’ADEME au niveau national.

Les pilliers de la Transition Energétique Négawatt

La transition énergétique est aujourd’hui lancée et ne sera réalisable que par notre action collective, en effet, l’énergie est un domaine large et complexe qui touche de nombreux secteurs (transport, bâtiment, industrie…) et oblige un requestionnement global de ses usages au même titre que sa production. Les 3 piliers apparents de cette transformation résident dans la sobriété énergétique (l’usage de celle-ci et la limitation de ce dernier à ce qui apparaît uniquement comme nécessaire), l’efficacité énergétique (l’utilisation de matériel et d’appareils consommant le moins d’énergie possible pour leur usage) et enfin le développement des moyens de production en énergies renouvelables (afin de réduire au maximum l’impact sur l’environnement de l’énergie qu’il nous faut produire pour un usage optimisé). Tout cela bien évidemment en considérant les problématiques économiques mais également sociales inhérentes au contexte de l’énergie.

La transition énergétique sur le territoire

La transition énergétique est l’un des piliers de la gestion durable des milieux, c’est pour cela que le Syndicat des Hautes Vallées Cévenoles en a fait un des fers de lance de son programme. Afin de mener cette démarche, le territoire du Syndicat évolue dans un écosystème plus large permettant la coopération des acteurs pour une meilleure action au niveau local.

La région Occitanie et son programme région à énergie positive

La région Occitanie, cheffe de file des problématiques énergétiques a l’ambition de devenir la première région européenne à énergie positive et ainsi arriver à une production d’énergie renouvelable sur le territoire supérieure à la consommation. Cet objectif ambitieux se traduit par un grand nombre d’actions et deux grandes valeurs concrètes : une division par 2 de la consommation énergétique et une multiplication par 3 de la production en énergies renouvelables sur le territoire de la région d’ici à 2050.

Le PCAET d’Alès Agglomération

La politique énergétique des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale doit se matérialiser par un PCAET (Plan Climat Air Energie Territorial), Alès Agglomération a ainsi mis en place cette fameuse feuille de route pour l’ensemble des 72 communes de l’agglomération dont une partie sont adhérentes au Syndicat.

Le périmètre d’action des Agendas 21 et 2030 du Syndicat

Le territoire est plein de richesses et présente de très nombreuses opportunités énergétiques : du soleil pour alimenter des systèmes solaires thermiques ou photovoltaïques, du vent pour faire tourner des éoliennes, de l’eau pour récupérer de l’énergie hydroélectrique, du bois pour alimenter de manière durable la filière biomasse, de la chaleur dans les sous-sols valorisable et enfin un patrimoine agricole capable de s’adapter pour une production de gaz renouvelable. Les sujets d’études sont nombreux avec en particulier des problématiques autour d’un patrimoine immobilier vieillissant, d’une mobilité à se réapproprier ou encore d’un passé avec une activité tournée autour de l’exploitation du charbon.

Le Syndicat des Hautes Vallées Cévenoles a matérialisé son engagement sur son territoire par une feuille de route incarnée sous la forme d’un Agenda 21 depuis 2008. Les enjeux écologiques auxquels nous faisons face nous obligent à avoir une échéance plus courte que le 21ème siècle, le syndicat se rattache aujourd’hui au mouvement des Agendas 2030 en proposant sa propre rédaction. Sur le volet énergétique il s’agit alors de :
1 – Pilier 1
2 – Pilier 2
3 – Pilier 3
Avec un objectif global de dresser un véritable diagnostic opérationnel territorial pour décliner l’ensemble des actions.

De manière concrète, le Syndicat favorise l’émergence et accompagne de nombreux projets sur son territoire depuis sa création. Il a par ailleurs été lauréat de l’appel à projet TEPCV et mis en place un service d’accompagnement de certaines communes : le dispositif CEP.

TEPCV

En 2015, le territoire du Syndicat a remporté l’appel à projet Territoire à Energie Positive pour le Croissance Verte mis en place par le Ministère de la Transition Ecologique (anciennement Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer). Ce dispositif a permis au territoire de remporter deux enveloppes consécutives de 500 000 et 1 000 000 € pour la réalisation de projets concrets et innovants sur les thématiques de l’efficacité énergétique, la mobilité durable, l’économie circulaire, les énergies renouvelables, la biodiversité ou encore la sensibilisation et l’éducation à l’environnement. Le territoire fait alors partie des 212 lauréats du premier appel et plus de 300 territoires les ont rejoints au second appel.

Ce soutien et cette reconnaissance de l’Etat a réellement permis de renforcer et d’accélérer la dynamique de transition mise en place sur le territoire et a entraîné de nombreux effets positifs. Au total 2,73 millions d’euros ont été investis pour l’occasion sur les 18 collectivités engagées pour la réalisation de :

Opérations de rénovation énergétique de bâtiments publics

 

Opérations d’amélioration de l’éclairage public

Opérations de reconquête de la biodiversité

 

 

Véhicules et 3 vélos électriques achetés

Ainsi que de nombreuses actions de sensibilisation, création de supports et matériels pédagogique pour des résultats probants !

Tonnes d’émission de CO2 sont évitées tous les ans grâce à ces actions soit l’équivalent de la quantité émise par Sainte-Cécile d’Andorge et Génolhac. [NB : il faut une année ici ou un truc comme « avant travaux »]

N’hésitez pas à consulter le bilan des actions réalisées pour plus de détails.

Le dispositif CEP

La gestion de sa consommation énergétique est une tâche ardue à laquelle tout le monde est confronté, les communes ne font pas exception. Dans ce contexte de transition énergétique, le Syndicat des Hautes Vallées Cévenoles a mis en place un service pour accompagner les communes de son territoire qui le souhaitent dans la gestion de leurs usages énergétiques. Ce service a été déployé depuis 2016 avec l’aide de l’ADEME et s’applique aujourd’hui sur 12 communes du territoire (ainsi que sur St Christol lez Alès à titre expérimental pour la communauté d’Alès Agglomération). Ce dispositif s’appelle le Conseil en Energie Partagé et a été déployé avec l’aide de l’ADEME.

Communes du territoire adhérentes au dispositif CEP

Les missions du CEP sont multiples mais bien définies. Il est avant tout l’interlocuteur principal de la commune dès que cette dernière se pose une question énergétique. Le CEP réalise un travail d’analyse afin de cerner l’état du patrimoine immobilier (bâtiments communaux, éclairage public…) en matière de consommation énergétique afin d’accompagner et de conseiller au mieux la commune dans ses choix.

Concrètement le CEP réalise un inventaire du patrimoine et ses consommations, vérifie l’adéquation entre les besoins et les usages, réalise des bilans de consommation, visite les installations concernées et formule des préconisations et conseils en terme de projets (petits comme grands, à court comme long terme). La commune lui met alors à disposition les factures énergétiques, définit un élu référent et tient le conseiller informé des désirs et choix de gestion du patrimoine. Le conseiller est également au fait des exigences réglementaires imposées afin d’apporter une expertise complète aux communes.

Une relation de confiance et d’échanges se met alors en place permettant une coopération génératrice de projets pertinents et d’économies d’énergie significatives.

Logo du dispositif CEP mis en place par l’ADEME

J'agis

Vous êtes porteur d’un projet énergétique sur le territoire et vous vous demandez quels acteurs pourraient vous appuyer ?
Vous avez envie de faire remonter votre point de vue sur le territoire ou vous vous posez des questions sur ce dernier ?
Vous avez envie de vous impliquer dans les projets énergétiques du territoire ?
-> ">Contactez-nous !

Vous souhaitez rejoindre un collectif coopératif et citoyen de production d’énergies renouvelables ?
-> Cévennes Durables

Vous souhaitez en savoir plus sur la politique de gestion d’Alès Agglomération notamment en matière d’énergie ?
-> Alès Agglomération

Vous souhaitez en savoir plus sur l’énergie en Occitanie et notamment le projet Région à Energie Positive ?
-> Région Occitanie

N’hésitez pas à rentrer en contact avec nous pour une autre demande, nous nous ferons un plaisir de vous répondre !

A venir prochainement : des pistes pour agir sur vos consommations énergétiques à la maison

(Visited 3 times, 1 visits today)